Lettre ouverte au Président Alain Beretz

Monsieur le Président,

Depuis le congrès de l’Université de Strasbourg du 20 janvier, où nous vous avions interrogé sur la dotation 2015 des universités et un éventuel prélèvement de l’Etat dans le fonds de roulement de notre établissement, diverses nouvelles inquiétantes sont intervenues.

Le 22 janvier, la CPU s’insurgeait contre la volonté du gouvernement de faire remonter 100 millions d’euros de la part mobilisable des fonds de roulement de 10 universités.
Quelques jours plus tard l’AEF faisait état d’une étude de l’IGAENR indiquant que plusieurs universités, dont l’Université de Strasbourg, avaient des fonds de roulement avec des parts mobilisables importantes. Depuis quelques jours nous savons que plusieurs établissements toulousains dont l’Institut polytechnique de Toulouse vont voir leur dotation 2015 réduite en raison du niveau élevé de leur fonds de roulement, accumulé grâce à des budgets successifs marqués par une grande rigueur budgétaire et une réduction des activités, anticipant en cela la tendance à la baisse des subventions publiques.
Enfin une lettre aux élus du CNESER indique que « le Ministère ne sera pas en capacité de soumettre la répartition des moyens des établissements d’enseignement supérieur inscrits au programme 150 de la  Mission Interministérielle Enseignement Supérieur et Recherche lors du CNESER de ce lundi 23 février. » Il est précisé que « dans le cadre de la loi de finances 2015, le programme 150 participe au  redressement des comptes publics par une contribution de 100 millions d’euros »  et qu’« il a été décidé de mobiliser leurs fonds de roulement ».

Toutes ces informations confirment et justifient les craintes qui avaient conduit les élus RDC, CGT et UNEF à s’opposer au budget primitif 2015 que vous avez présenté au  CA des 16 et 18 décembre 2014 et à celui du 13 janvier 2015, alors que les élus de l’AFGES avaient voté contre et que l’élu du Sgen-CFDT refusait de prendre part au vote.

Nous nous permettons aujourd’hui de vous interroger au nom de tous nos collègues qui sont inquiets : quelles sont les informations dont vous disposez sur d’éventuelles remontées de fonds de roulement ou baisse de la dotation d’Etat 2015 ? Qu’envisagez-vous pour mobiliser notre communauté contre d’éventuelles coupes ?
En tout état de cause, nous demandons une réunion en urgence du Congrès de notre université, préparée par une réunion de la Commission des finances. L’objet de ce congrès pourrait être la redéfinition de la politique budgétaire de notre établissement et la révision de nos pratiques en fonction des nouvelles orientations de la politique ministérielle.

Les élus Responsabilité-Démocratie-Collégialité, CGT, UNEF et Sgen-CFDT du Conseil académique et du Conseil d’administration de l’Université de Strasbourg, les représentants FSU, CGT et Sgen-CFDT du CTE.

Avec le soutien des organisations syndicales suivantes : SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNASUB-FSU, SNTRS-CGT, SES-CGT, Sgen-CFDT, UNEF

Ce contenu a été publié dans Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*


4 × cinq =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>