QUELLE UNIVERSITÉ POUR DEMAIN DANS UN CONTEXTE D’AUSTERITE ?

QUELLE UNIVERSITÉ POUR DEMAIN DANS UN CONTEXTE D’AUSTERITE ?

NON au VOTE de la loi FIORASO par le Sénat

(SES-CGT, SNTRS-CGT, SNPREES-FO, SNESUP-FSU, SNASUB-FSU, SNCS-FSU)

MARDI 18 JUIN à partir de 12h, Parvis de la Faculté de Droit

Prises de parole, tables d’information, barbecue et déjeuner

13H : GRAND DÉBAT AVEC DES MEMBRES DE L’ÉQUIPE PRÉSIDENTIELLE

(sous réserve)

ET DES ÉLUS DES CONSEILS CENTRAUX

CARRÉ MALBERG, FACULTÉ DE DROIT

La politique actuelle d’austérité  aggrave la situation budgétaire catastrophique des universités et des organismes, et toutes ses conséquences : augmentation des emplois « gelés », dans les EPST et les universités (41 postes gelés dans notre établissement et 1500 en France), poursuite des non renouvellements de contrats de CDD, chutes du nombre de  promotions, aggravation des conditions de travail, souffrance au travail.

Et cela, au moment où la conférence sociale du mois de juin préfigure une loi sur les retraites qui est certainement déjà écrite, comme l’était la loi sur l’ESR au moment des Assises territoriales.

Dans ce contexte, le projet de loi sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche a été adopté à l’Assemblée nationale par 289 voix contre 248, après un examen en procédure accélérée (30 heures de débats !) alors qu’aucune instance nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche n’avait approuvé ce projet.

Dans le dernier communiqué national, en date du 6 juin, les syndicats de la FSU, de la CGT, de Solidaires, le SNPREES-FO, SLU et SLR, auxquels se sont associés des collectifs de précaires, « appellent à une journée d’action et de grève le 18 juin, lorsque le débat sur le projet de loi ESR commencera au Sénat :

·      pour l’abandon de l’actuel projet de loi sur l’ESR

·      pour l’ouverture de négociations – sur la base de nos revendications – pour une loi d’orientation ET de programmation qui rompe avec le Pacte pour la Recherche, la loi LRU et les politiques d’austérité. »

Anne Fraïsse, Présidente de l’université de Montpellier III, a déclaré le 23 avril dernier que, « la loi Fioraso est le troisième volet de la loi LRU ». Tout est dit : maintien de la fausse autonomie des universités, de l’ANR, remplacement de l’AERES par le Haut Conseil de l’évaluation avec des modifications minimes, etc.

Qu’attendre de ce projet de loi ?

·      Il organise, par l’accréditation locale des diplômes, un schéma régional de l’ESR, dont le contrat de site qui vient d’être signé entre l’UDS, l’UHA, la BNU et l’INSA constitue le premier maillon.

·      Il  accroît l’emprise des intérêts privés et des collectivités territoriales (modification de la composition du conseil d’administration) sur la recherche et les formations.

·      Il organise, par l’article 43bis, ajouté à la loi à la dernière minute, la mobilité des personnels y compris entre secteur public et secteur privé.

·      Il prépare, par les futurs ESPé, des enseignants polyvalents (au détriment de leur discipline) et dont beaucoup seront contractuels.

Les pièces du puzzle se mettent en place :

Nous assistons à la mise en bière du service public et à la dégradation de la formation des étudiants et de nos enfants.

Nous anticipons la fin de la gratuité de l’enseignement supérieur et le risque d’une université à deux vitesses.

Nous craignons la disparition de la liberté de recherche qui sera mise au seul service des acteurs économiques

Nous vous invitons à venir débattre de toutes ces questions autour d’un barbecue et d’un déjeuner festif,

Le mardi 18 juin à partir de 12h, Parvis de la Faculté de Droit

——————————————–

A 13h GRAND DÉBAT AVEC DES MEMBRES DE L’ÉQUIPE PRÉSIDENTIELLE

(sous réserve)

ET DES ÉLUS DES CONSEILS CENTRAUX

CARRÉ MALBERG, FACULTÉ DE DROIT

SES-CGT, SNTRS-CGT, SNEPREES-FO, SNESUP-FSU, SNASUB-FSU, SNCS-FSU

Ce contenu a été publié dans Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*


− deux = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>